.

La Pujade tire son nom du mot occitan désignant la petite côte, le versant, l'ondulation...

Voyez ! Le cirque de collines, ouvert comme une main présentant sa terre, chacune allant de sa pente, douce, presque interminable pour l'une, abrupte donnant de l'épaule pour une autre, ou encore courte, timide, rieuse. Dans ce creux protégé, tous les cépages trouvent leur place, retranchés des vents trop grands, exposés au soleil méditerranéen insistant, ici chez lui. Une frange de cyprès rapproche la perspective puis la relance car, derrière, une nouvelle vague de vignes prolonge le regard jusqu'à cette courbe au flanc aigu, paysage souple en amont des Corbières au relief plus coupant qui se découvre en aval. Un peu plus loin, adossé au nord, regardant vers le sud-ouest, un carré de Roussanne, vieux de toujours, repris à la garrigue jusqu'aux limites où le caillou ne cède plus de place. Au total, 38 hectares.

Les sols sont de terre rouge et de sables éoliens. Ces sables rares et précieux proviennent de la poudre érodée d'anciens volcans soufflée par les vents et mélangés aux argiles et aux calcaires. La terre est devenue légère, l'argile jamais collante, les vignes accessibles en toutes circonstances et les vins en tirent une légèreté, une frivolité distinctive venant équilibrer la puissance du soleil, la vertu de n'être jamais alcooleux, même lorsque leur degré d'alcool est élevé !

La Cave

L'arrivée en cave se fait par la porte principale. Une fois passé le tonneau destiné à vous accueillir, les barriques nichées dans l'ombre, les cuves sont là, bien alignées. Inox, neuves, équipées pour le contrôle des températures (la thermorégulation), elles offrent tout le confort assurant la maîtrise des macérations et des fermentations. Pressoir pneumatique. En somme, une cave fonctionnelle. Reste manuelle la sortie du pressoir : nous tenons à garder le contact avec le raisin dans la foulée de la cueillette. La beauté de ce fonctionnement c'est le temps libéré. Avant les décuvages, l'essentiel de l'équipe est déjà reparti dans les vignes travailler la terre. Quant à la fermentation alcoolique elle se fait en levures indigènes. Sébastien avait posé le brevet en 1999 d'un aérateur permettant un usage artisanal mais l'industrie s'en est emparée pour fabriquer des oxygénateurs techniques. Ici les vins sont fermentés, levures indigènes, à notre façon...

Que de contraste avec l'espace nu du départ ! Qui vaut largement l'ancienne cave gardée par les anciens propriétaires. A demi enterrée, conditions privilégiées pour la vinification et l'élevage, il a pourtant fallu, le premier été, en 40 jours, couvrir le toit, niveler le sol, apporter les premières cuves de fortune. D'ailleurs, les tomettes 12/12 et 15/15 attendent toujours, depuis le XIXème siècle, de carreler un plancher à l'étage.

L'endroit est simple, sous vos yeux, mais c'est au vignoble que tout se passe.



spencer-lapujade

Contact

Château Spencer la Pujade
Sébastien BONNEAUD
1 A rue de l'Eglise
11200 Ferrals les Corbiéres FRANCE
Tél : +33 6 09 04 39 34
Email : contact@spencer-lapujade.fr
Web : www.spencer-lapujade.fr
Mentions légales
|  français  |  



Copyright © ACTEA , tous droits réservés.
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. CONSOMMEZ AVEC MODERATION.