.

Culture biologique

Culture biologique, en voici une expression ! Il s'agit simplement de revenir aux pratiques d'antan, abandonnées il y a trente ans à peine. Nous défendons cette culture avec ferveur néanmoins sans nous faire l'apôtre d'un système qui après avoir imposé, implanté, généralisé des pratiques aujourd'hui appelées conventionnelles, qui ne sont rien d'autre que l'usage massif de solutions chimiques, soutient aujourd'hui l'opposé ; instaurant moult contrôles et garde-fous tant le savoir-faire et le lien avec la terre ont été relégués au fond des mémoires.

Nous serons certifiés biologiques dans quelques mois, certes, mais notre démarche ne se limite pas à l'exclusion des produits chimiques qui nourrissent les feuilles de route des organismes certificateurs. Ceci n'est qu'un point de départ, une évidence. Ce qui importe c'est le travail des sols, chausser et déchausser le pied de vignes à quatre reprises de l'automne au printemps. Retourner la terre sur 30 cm de profondeur, l'affiner avant les pluies d'automne pour profiter au mieux de l'eau rare, y compris en hiver. Ce sont les pratiques de bon sens et de mise à profit des ressources en les préservant pour les années et les générations suivantes. Sébastien a grandi dans la vigne et obéi à une rigueur implacable de tenue des vignes où l'esthétique et le pratique étaient indissociables, la droiture des palissages, l'entretien des murets et abords de vignes, la préparation des fagots de baguettes des vignes, le montage des fagotières en bout de rang...

Si ces vins sont exempts de substances nocives à la santé, ils sont surtout vivants, ils portent la vie du sol qui les a nourrit et la prolongent jusque dans le verre.

Maison du Carignan

39 hectares au total dont 18 ha de Carignan, âgés de 30 à 101 ans.

Quelle est cette variété particulière et sacrée du Languedoc ? Un cépage intrigant à partager. Cherchant ici un Domaine et des vins marqués par leur culture locale, vous le découvrirez typique et pourtant à contre-courant de beaucoup : ici vous entrez un peu dans la maison du Carignan.

Cépage emblématique du Languedoc, généreux de son jus quand il est jeune, mesuré et profond quand il est vieux, exigeant dans le soin qu'il nécessite, apte à affronter tous les vents-et ils sont nombreux chez nous, toutes les rigueurs du soleil et le demandant encore, épanoui dans les sols pauvres, Carignan compose plus de la moitié de notre encépagement. Héritage et engagement. Vous le trouverez dans nos vins décliné de multiples façons.

Pour Christopher, c'est une découverte gustative, pour Sébastien, un animal fougueux qu'il a fallu apprivoiser. Au vignoble, accompagner sa taille en gobelet et saisir lequel des sols nécessiterait tantôt la cuve, tantôt la barrique. Puis le raisin à point, obtenir une manière si malléable qu'elle rend infini le champ des possibles. Comment sur une seule parcelle, un élevage en cuve, un autre en fût, un troisième en grappes entières offriront des univers si différents que le palais connaisseur se laisserait tromper. Une matière si riche qu'un élevage en bouteille le rendrait aussi méconnaissable que possible, non que ce soit un but mais parce qu'il raconte une nouvelle histoire.

Sébastien l'a exploré seul pour le connaître, essayé de percer quelques-unes de ses multiples facettes. Il lui a fallu dix ans pour parfaire un rosé de Carignan, « R ». Il a été le premier en 2003 en Languedoc à présenter une cuvée 100% Carignan, revendiquant haut et fort son cépage, son parti-pris. "Ce qui me plaît autant, c'est le côté fruit frais, raisin croquant, tout en couplant la force et le côté structuré". Adepte de la culture traditionnelle, Sébastien trouve la macération carbonique inutile.

Ce cépage a été redécouvert grâce à la rigueur et la curiosité de la nouvelle génération. "Carignan est en quelque sorte hors évolution, il s'adapte à tout, capable de donner des choses extraordinaires ".

Carignan est un cépage à part entière, le reléguer en vin de pays quand il est présenté seul est une hérésie ! Il est aussi noble qu'un Merlot ou un Pinot. Un cépage complexe et agréable à travailler, comme un cheval dressé selon le résultat qu'on attend de lui. Il restitue le sol. Planté en schistes, en calcaire ou en sable éolien, il donnera des vins totalement différents. C'est au vigneron qu'il appartient d'en faire quelque chose de merveilleux, Carignan, lui, reste intègre.



spencer-lapujade

Contact

Château Spencer la Pujade
Sébastien BONNEAUD
1 A rue de l'Eglise
11200 Ferrals les Corbiéres FRANCE
Tél : +33 6 09 04 39 34
Email : contact@spencer-lapujade.fr
Web : www.spencer-lapujade.fr
Mentions légales
|  français  |  



Copyright © ACTEA , tous droits réservés.
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. CONSOMMEZ AVEC MODERATION.